MAISON YVES DUPORT

VINS DU BUGEY

VINS DU BUGEY





Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



LE BUGEY
 
Le Bugey, une histoire qui puise ses racines dans la nuit des temps.

LE BUGEY RENTRE DANS L’HISTOIRE EN 58 AV JESUS-CHRIST avec le début des conquêtes romaines menées par Jules Cesar. Sous cette période, le Bugey connaît un formidable essor en raison de sa situation sur la route de l’Italie à proximité de Lyon alors capitale des Gaules.

A partir du 9éme siècle, le Bugey rentre successivement dans le second royaume de Bourgogne et du Saint Empire. De nombreux monastères sont édifiés tels l’abbaye de Saint Sulpice, la Chartreuse de Portes (1115). Les moines choisissent de développer la culture de la vigne. Puis Belley et sa région entrent dans la maison de Savoie.

Le XVIIIème siècle voit s’implanter les premières industries et le développement d’une viticulture domestique dominée par la classe ouvrière.
Aux premières heures de la Révolution un certain J.A Brillat-Savarin devient député du Tiers-état (représentant de la région du Bugey). Il est aussi l’auteur de la « Physiologie du goût », ouvrage gastronomique de référence.
L’époque napoléonienne parachève un échelon administratif : le département de l’Ain.


La crise du phylloxéra à la fin du 19éme siècle et la première guerre mondiale contraignent le paysage viticole à se réduire. « Grâce à ce riche passé, nous sommes fiers d’appartenir à une famille qui a su perpétuer au fil de ses générations un savoir faire viticole ».

 

DES VINS DIGNES DE LEUR HISTOIRE
Les romains bons agronomes ont trouvé dans notre région les premières vignes gauloises. Au Moyen-âge les moines intensifient la culture de la vigne. En 1958, les vins du Bugey obtiennent l’appellation d’origine.
Tradition familiale, sous-sol et exposition ont permis de déterminer « le choix des cépages ». Ces choix et les méthodes de vinification aboutissent à une variété de vins très différents.

Elégants, ronds, équilibrés, frais et structurés, au nez complexe, avec beaucoup de personnalité dans la finesse.


Le Bugey